Archives pour la catégorie Peinture et dessin

Babar dans l’Île aux Oiseaux

Imprimer cet article Imprimer cet article

L’Île aux Oiseaux : le Bassin d’Arcachon, royaume de Babar en 1951 ?

Jean-Claude Bertreau, bibliophile distingué de Bordeaux, a attiré mon attention sur Babar dans l’île aux Oiseaux, de Laurent de Brunoff (1951). Selon lui, cet ouvrage est particulièrement recherché en Aquitaine car l’Île aux Oiseaux de Babar est identifiée avec celle du Bassin d’Arcachon.

En effet, l’île de Babar est présentée comme une île maritime. Elle est accessible en bateau par une rivière : “Pom, Flore et Alexandre, les enfants du roi Babar et de la reine Céleste font une promenade après le petit déjeuner. En longeant le bord de la rivière, ils aperçoivent trois oiseaux dans un bateau à voile. Deux échassiers et un petit canard cherchent le roi Babar pour l’inviter ainsi que sa famille sur leur île”. C’est sur des voiliers que l’île aux oiseaux est atteinte par la famille du roi Babar et par Piros et Cardombal, ambassadeurs du roi des oiseaux qui règne sur l’île.

Lire la suite

Voyage de La Joconde à Arcachon en 1911 : mystification de Gabriele D’Annunzio

Imprimer cet article Imprimer cet article

Voyage de La Joconde à Arcachon en 1911 : mystification de Gabriele D’Annunzio

 

Le Bulletin de la SHAA a consacré récemment des articles fort érudits et pertinents sur la personnalité et l’œuvre de Gabriele D’Annunzio qui a séjourné en France et plus particulièrement à Arcachon de 1910 à 19151. Or, une des mystifications du poète a été un éventuel voyage de La Joconde du Louvre à Arcachon

Lire la suite

Le parcours d’Éliane Beaupuy-Manciet (1921-2012)

Imprimer cet article Imprimer cet article

DES FORMES ET DES COULEURS,
LE PARCOURS D’ÉLIANE BEAUPUY-MANCIET

Il y a dix ans, en décembre 1996, le Musée Paul-Valéry de Sète rendait un hommage appuyé à une artiste aux authentiques racines arcachonnaises, qui « pendant un quart de siècle avait consacré son temps à ses étudiants et dispensé sa foi artistique et ses dons avec conscience, avec talent, avec générosité, dans un oubli total d’elle-même pour mieux les offrir aux autres »1. Son nom : Éliane Beaupuy-Manciet, lauréate du Grand Prix de Rome de Peinture en 1947.

Lire la suite

René Giffrey, Arcachonnais d’adoption

Imprimer cet article Imprimer cet article

L’EXPOSITION RENÉ GIFFEY
Arcachonnais d’adoption

De semaine en semaine, Arcachon voit fleurir sur les cimaises de sa salle d’ex­position, dessins, lavis, aquarelles, pastels, peintures à l’huile. Artistes locaux, peintres déjà connus ou ayant l’espoir de l’être retiennent l’attention des Arca­chonnais et des touristes. Une lacune restait à combler, et quelle lacune !

Il y a 20 ans, mourait à Arcachon un des plus grands illustrateurs du siècle et ses obsèques étaient célébrées dans la plus grande discrétion ! Au moment de sa mort, René Giffey qui, par la qualité et la variété de son œuvre surclassait la plupart de ses confrères de même spécialité, était depuis 17 ans, l’hôte d’Arcachon et habitait le coquet quartier des Abatilles, avec son épouse attentive et dé­vouée. Sa production artistique fut, dans cette période arcachonnaise, très réduite et seuls quelques intimes fréquentaient le ménage.

Lire la suite

Couronnement de Notre-Dame d’Arcachon

Imprimer cet article Imprimer cet article

Fresques pour le centenaire

du couronnement de la statue de

NOTRE-DAME d’ARCACHON

le 16 juillet 1873

La cérémonie du couronnement

Le mercredi 16 juillet ayant été choisi pour la cérémonie du Couronnement, le Cardinal Donnet, archevêque de Bordeaux, arriva le veille à 18 heures, accompagne de son coadjuteur, Mgr de Bouillerie, des archevêques d’Avignon et de Tours, des évêques d’AIbi, d’Angoulême, de Périgueux et de Tarbes.

Le maire Jean Mauriac, le con­seil municipal et les fonctionnaires des diverses administrations s’étaient rendus à la gare pour accueillir les prélats. Sous un arc de triomphe, devant la gare, Jean Mauriac les harangua. Aux évêques, il déclara que c’étaient les évêques qui avaient fait la France et salua dans le cardinal, « l’auguste vieillard qui a tant contribué à la prospérité d’Arcachon, dont la sollicitude s’étendit toujours, avec une prédilection marquée, sur les populations si chrétiennes de « l’ancien captalat de Buch »1, ce qui ne fut pas du goût du journal « La Gironde », lequel voyait plutôt dans les Pereire et la Com­pagnie du Midi, les principaux agents de la prospérité d’Arca­chon2.

Le cardinal répondit au maire ; puis des calèches s’avancèrent dans lesquelles tout le monde s’assit pour gagner l’église Notre-Dame, derrière la musique du 57e de ligne. Une compagnie de ce régiment, formant une escorte d’honneur, suivait les voitures.

Lire la suite