Archives pour la catégorie Tourisme

De l’hiver à l’été

Imprimer cet article Imprimer cet article

Bandeau bateaux Fêtes Mer

 

De l’hiver à l’été

 

Avec le passé, point trop de nostalgie. Voici encore pourquoi. Hier, nous avons évoqué le guide d’Oscar Déjean, centré sur le train, puis le premier guide Michelin paru en 1900 et qui marquait l’avènement du tourisme par l’automobile. Qu’en est-il encore de l’évolution du tourisme vue à travers quelques placards publicitaires parus dans les nombreuses publications concernant Arcachon ?

Lire la suite

Du train à l’auto

Imprimer cet article Imprimer cet article

Bandeau bateaux Fêtes Mer

 

Du train à l’auto

 

Nous poursuivons notre chasse à la nostalgie en plongeant aujourd’hui dans des guides et dictionnaires de toutes sortes qui décrivent des charmes du Bassin dont on se demande d’ailleurs s’ils valent ceux que nous lui connaissons aujourd’hui. À vous de juger

Le plus ancien et le plus complet des guides sur « Arcachon et ses environs » reste celui d’Oscar Déjean, paru en 1858. Son auteur, très laudatif d’Arcachon, a écrit un ouvrage qui reste un document historique des plus intéressants. Le guide d’Oscar Déjean commence par une évocation souvent très détaillée des treize stations ou villages qui rythment la ligne de chemin de fer venant de Bordeaux. Aperçus sur le voyage.

Lire la suite

Du sable aristocratique

Imprimer cet article Imprimer cet article

Bandeau bateaux Fêtes Mer

Du sable aristocratique

 

Aujourd’hui, croquis d’une plage au sable fort aristocratique, celle de Pilat-Plage, renflouée depuis quatre ans. Pilat-Plage, fille de l’automobile et du génie commercial de Louis Gaume et de quelques banquiers visionnaires, naît en 1928. Un grand garage à terrasse, aujourd’hui désert et délabré, caché dans un repli de dune, aurait pu héberger, c’est certain, l’imposante automobile, rendue célèbre par Pierre Frondaie dans son roman “L’Homme à l’Hispano”, écrit à Arcachon et qui devait devenir, grâce au réalisateur Julien Duvivier, l’un des plus grands succès du cinéma de l’année 1926. Son malheureux héros aurait pu goûter aux charmes de l’hôtel Haïtza qui attend aujourd’hui des jours qui ressembleraient à son luxueux passé. Lequel aurait besoin d’un sérieux coup de peinture et surtout de voir aboutir des projets qui en feraient un beau centre de tourisme.

Lire la suite

Bains maritimes d’Arcachon – Abbé Véchambre (2)

Imprimer cet article Imprimer cet article

Lire le début.

 

BAINS MARITIMES D’ARCACHON

Suite et fin

 

Par la sage direction du pilote, la barque a été pous­sée au haut de la vague, et celle-ci a heureusement crevé vers le bassin. Faute de ce double concours, elle péris­sait corps et biens.

À considérer le péril couru par les pêcheurs de La Teste et des localités environnantes, il ne faut pas s’éton­ner que plusieurs rencontrent la mort dans ces parages féconds en sinistres. Avez-vous jamais, le dimanche, en­tendu la Messe à La Teste, à Gujan ? Vous auriez été frappé de la multitude des personnes du sexe qui portent le deuil. Si, dans ces Temples, la mort adresse à tous un sévère langage, la ferveur des habitants accourus aux pieds des autels réjouit l’étranger peu accoutumé à la sainteté de ce spectacle. Qui a parcouru la Bretagne, l’Auvergne, re­trouve ici l’ardente piété des Chrétiens de ces provinces, la sanctification du dimanche, le zèle, l’amour, le besoin des offices de la paroisse. Heureux les sages pasteurs de ces troupeaux2, dont j’ai reçu un accueil bienveillant ; heu­reux de voir leurs soins et leur zèle porter des fruits si consolants !

Lire la suite

Grand-Hôtel d’Arcachon – Chronique 1890

Imprimer cet article Imprimer cet article

Grand-Hôtel d’Arcachon

Chronique 1890 

 

Arcachon-Saison N° 111 du 30/08/1890

Dernière heure – Sa Majesté Marie Élisabeth Eugénie impératrice d’Autriche, fille de Maximilien Joseph duc de Bavière, couronnée reine de Hongrie le 8 juin 1867, arrive à Arcachon aujourd’hui vendredi.

Au nom de toute la population de notre ville nous souhaitons respectueusement la bienvenue à Sa Majesté.

Lire la suite

Grand-Hôtel d’Arcachon – Chronique 1er semestre 1891

Imprimer cet article Imprimer cet article

Grand-Hôtel d’Arcachon

Chronique 1er semestre 1891

 

(Avenir d’Arcachon N° 873 du 18/01/1891)

Grand-Hôtel – Mme Bicknell et son fils, Londres. M. Scklachter et sa sœur de Paris. M. et Mme Sauvage, Paris. M. et Mme Corrand aîné, Poitiers.

(Avenir d’Arcachon N° 874 du 25/01/1891)

Grand-Hôtel – Jeudi dernier dans la salle des fêtes du Grand-Hôtel soirée artistique et musicale.

Lire la suite

Grand-Hôtel d’Arcachon – Chronique 2ème semestre 1891

Imprimer cet article Imprimer cet article

Grand-Hôtel d’Arcachon

Chronique 2e semestre 1891

 

(Avenir d’Arcachon N° 896 du 12/07/1891)

Grand-Hôtel – Sont arrivés ces jours-ci :

Mme la comtesse de Flandre, la princesse Henriette, sa fille aînée, la comtesse Cornet, dame d’honneur, le général-comte Burnel, aide-de-camp. Après Arcachon, Mme la comtesse de Flandre se propose d’aller à Lourdes, et, de là, au Mont-Dore.

Le comte de Flandre est frère du roi des Belges. La comtesse de Frandre est née : Princesse Marie-Louise-Alexandrine, fille du prince Hohenzollern-Sigmaringen (mariée le 25 avril 1867).

Lire la suite