Archives pour la catégorie Guerre

Commémoration au port de la Mole

Le samedi 28 mai 2016, la SHAA a répondu à l’invitation de la mairie de Gujan Mestras pour inaugurer une stèle érigée à la mémoire de 7 aviateurs américains décédés à bord de leur bombardier B 17 qui s’est écrasé dans le Bassin le 5 janvier 1944.

La sénatrice maire Marie Hélène des Egaulx présidait cette cérémonie à laquelle assistait Thomas Wolf, consul des Etats Unis

La Société Historique était représentée par une importante délégation, avec à sa tête Maddie Dessales, coprésidente, Michel Boyé, président honoraire, Chantal Dabé, conseillère municipale de Gujan Mestras et également administratrice de la SHAA, Alain Ras, Jean Michel Mormone, Roderic Martin que nous remercions pour ses photos.

 

 

 

Balade-découverte à Soulac-sur-Mer – 24 octobre 2015

Imprimer cet article Imprimer cet article

Balade-découverte à Soulac-sur-Mer

le samedi 24 octobre 2015

À l’occasion du 70e anniversaire de l’armistice de 1945, la SHAA vous proposait la visite de la batterie allemande des Arros pour illustrer les combats du Médoc auxquels la Résistance du Bassin d’Arcachon a participé. Elle était par opportunité géographique complétée par celle de la cité balnéaire de Soulac-sur-Mer. 

Un grand merci à nos guides, Jean-Paul Lescorce et Christian Ponts.

Merci à Denise Maudru pour les photos.

GRAMASA – Groupe de Recherches Archéologiques sur le Mur de l’Atlantique

Imprimer cet article Imprimer cet article

 GRAMASA – Groupe de Recherches Archéologiques sur le Mur de l’Atlantique Secteur Arcachon.

L’association GRAMASA a pour mission principale, d’améliorer nos connaissances sur les fortifications du Mur de l’Atlantique notamment du Secteur Arcachon. L’essentiel des blockhaus de cette bande côtière de 140 km de long était dédié à la défense du Bassin d’Arcachon, de son port et de ses routes d’accès à la capitale girondine.

Sous l’effet d’une érosion atypique, de nombreux bunkers sont aujourd’hui profondément immergés au sud de la Dune du Pyla et à la pointe du Cap Ferret. Pour effectuer des relevés topographiques, des opérations archéologiques sous-marines et des études biologiques sur la faune marine fixée par ces récifs de béton, le GRAMASA s’est doté d’une structure de plongée spécialement adaptée et dédiée à la recherche.

www.gramasa.fr

Marc Mentel, en direct dans l’émission « Couleur Gironde » de France 3 Aquitaine, nous parle des sites sous-marins du Mur de l’Atlantique engloutis dans le Bassin d’Arcachon et du projet de restauration du blockhaus situé dans le parc du phare du Cap Ferret.
Vidéos de Patrick Ragot.

1812 – Blocus continental, recherche d’un individu évadé

Imprimer cet article Imprimer cet article

Blocus continental. Recherche d’un individu évadé (novembre 1812).

Dans un article intitulé «Travaux forcés, carcan et flétrissure pour contrebande à Lège en 1812», publié dans le bulletin n° 29 (3è trimestre 1981), nous avions évoqué le sort des trois Anglais faits prisonniers sur la côte océane, en supposant que l’un d’eux – Frédéric Izaac Son – «avait pu fausser compagnie à ses geôliers et à ses juges», soit en s’évadant du Fort du Hâ, soit pendant son transfert de Bordeaux à Agen. Un document récemment découvert au Musée des Douanes permet de connaître enfin la vérité (Michel Boyé).

Lire l’article en question

Lire la suite

Action de commando sur le Winnipeg – Témoignage

Imprimer cet article Imprimer cet article

Action de commando sur le Winnipeg

Témoignage

Nous sommes en 1939. La Wehrmacht va démontrer au monde qu’elle est non seulement puissante mais très rapide. Pour l’heure, la «drôle de guerre» va commencer. M. Marcel Barbault raconte.

AU FORT

«Appelés par mobilisation générale du 27 août 1939, les hommes valides de toutes les régions de France et de toutes les armes rejoignent leur affectation ; c’est le cas pour ceux qui sont inscrits dans les registres de la Marine Nationale. Le destin décide pour eux : une partie est affectée à bord de bâtiments et l’autre à des postes à terre, notamment pour la défense côtière du nord au sud de l’hexagone. C’est ainsi que bon nombre d’hommes, certains issus d’Arcachon et de ses environs, se retrouvent au Fort du Chay, près de Royan.

Lire la suite

La teste résiste

Imprimer cet article Imprimer cet article

Bandeau bateaux Fêtes Mer

La teste résiste

 

En ces jours de fêtes de la Libération, on nous dit : “ Vous avez souvent parlé de la Résistance arcachonnaise. Et à La Teste, alors ? ”. Effectivement, La Teste eut sa résistance, souvent imbriquée dans celle d’Arcachon, dirigée par l’instituteur Robert Duchez et qui, m’a raconté José Diego, appelait collectivement ses jeunes membres voisins “ La Teste” et sa mère leur offrait des cigarettes …

Lire la suite

Un Bassin américain

Imprimer cet article Imprimer cet articlelogocentmini

Un Bassin américain

 

Dans la forêt usagère testerine, on connaît trop mal la discrète stèle qui, au Courneau, le long de la piste 214, marque le passage, dans les six cents baraquements qui existaient là durant la première guerre mondiale, de 15 000 soldats des États unis d’Amérique venus prêter main forte à l’Europe libre, entre décembre 1917 et novembre 1918. Certains de ces Américains moururent ici mais leurs corps ont tous été rapatriés, après la guerre.

Lire la suite

Pages d’histoire locale à Arcachon (1812-1825)

Imprimer cet article Imprimer cet articlelogocentmini

Lire l’article précédent

ARCACHON

Pages d’Histoire locale (3)

par F. Canton

mars 1912.

M. Veyrier-Montagnères écrit aux maires de La Teste, Gujan, Le Teich, Biganos, Audenge, Lanton, Andernos, Ares et Lège, pour leur demander de concourir par des souscriptions communales et particulières à l’achat d’un aéroplane qui serait offert à l’armée et qui, rappelant son origine, serait dénommé : Bassin-d’Arcachon.

mars 1912.

M. Veyrier-Montagnères est nommé président d’honneur du Syndicat des mareyeurs d’Arcachon, dont le président est M. Haentjens.

Lire la suite

La participation des Sallois à l’alerte du 6 mai 1793

LA PARTICIPATION DES SALLOIS À L’ALERTE DU 6 MAI 1793

 

Aujourdhuy sept may mil sept cent quatre vingt treize l’an 2è de la République française à une heure après minuit le corps municipal en permanence en la chambre commune, est arrivé un courrier chargé d’une dépêche de la Municipalité de Mios qui nous annonce que les ennemis ont descendu sur la cotte d’Arcachon et qu’ils entrent dans notre territoire ; aussitôt nous fésons sonner le toscin, battre la générale, et envoyer des dépêches dans tous les quartiers éloignés du chef lieu de cette commune.

Lire la suite