Archives pour la catégorie Cimetières

Le vieux cimetière de Gujan-Mestras

Imprimer cet article Imprimer cet article

LE PATRIMOINE FUNÉRAIRE DE GUJAN-MESTRAS

LE CIMETIÈRE DE L’ÉGLISE

 

Le patrimoine funéraire, tout en suscitant un intérêt incontestable – notamment auprès des généalogistes, est, pour de multiples raisons, particulièrement menacé. L’exploration archéologique et l’étude des nécropoles les plus anciennes se heurtent, on le sait, aux problèmes posés par leur emprise foncière, souvent relativement étendue, ce qui est source de conflits avec les aménageurs.

En Pays de Buch, les remarquables résultats des fouilles conduites à La Teste-de-Buch, sous la direction de Philippe Jacques, autour de l’église Saint-Vincent, sur le site du plus ancien cimetière testerin connu, doivent interpeller les autorités locales.

Lire la suite

150 ans d’histoire au cimetière d’Arcachon (1)

Imprimer cet article Imprimer cet article

150 ans d’histoire au cimetière d’Arcachon

(Première partie)

 

Le départ de la visite est à l’entrée principale, rue Fénelon.

L’établissement du cimetière fut l’une des toutes premières décisions de la première municipalité arcachonnaise présidée par Lamarque de Plaisance.

Le 28 juin 1857, le maire propose de demander à l’État la concession d’un hectare de terrain qui serait pris dans les forêts du côté de la dune de Bernet, dans l’endroit le moins dommageable et dont le prix serait fixé d’après les bases admises par ces sortes de concessions.

Une décision du ministre des Finances du 5 août 1858 autorisait « la cession à la commune d’Arcachon, pour l’établissement d’un cimetière, d’un hectare de terrain au canton de la forêt domaniale dit Foursoumard ou Hourn Somart, avec abandon de 200 des pins dont elle est peuplée, moyennant le versement dans la caisse des Domaines de la somme de 820 francs ».

Lire la suite

150 ans d’histoire au cimetière d’Arcachon (2)

Imprimer cet article Imprimer cet article

150 ans d’histoire au cimetière d’Arcachon

(Seconde partie)

 

 Pour accéder à la première partie cliquer ici

  

(28) Monument Marie BARTETTE (à gauche)

Elle est née le 10 septembre 1893 à Albi (Tarn), où son père, officier, était en garnison. C’est au début du siècle qu’adolescente orpheline, elle vint vivre avec sa mère et son jeune frère en Gironde, à Saint-André-de-Cubzac. Le brevet supérieur en poche, elle entra dans une banque anglaise, la Lloyds and National Provincial Bank, d’abord à Paris, puis à Bordeaux. Mais préoccupée par la santé de sa mère, elle dut démissionner et s’installa à Arcachon où elle fit l’acquisition d’un magasin de mercerie, place de la Mairie, Au Bonheur des dames.

Lire la suite